Twilight, ou comment tomber au fond du gouffre

by - 8.12.13

Alright guys, je sais que je ne poste pas souvent sur le blog ces derniers temps. Il y a plusieurs raisons à cela.
1. Je suis en examens (jusqu'au 13, je vous nique tous, bientôt fini, OH YEAH.)
2. Je n'ai pas forcément grand chose à raconter (et je ne suis pas là pour étaler la vie tellement géniaaaaaale que je mène au quotidien - haha)
3. Les nouvelles de WEP n'arrivent pas par paquets de dix non plus... Du coup, moins de choses à dire pour l'instant à propos de mon voyage. Mais ça viendra !

SO
Pour vous faire patienter, voici une jolie diatribe (oh quel mot délicieux) de ma composition sur...


Attention Spoilers.

Je sais, je sais. Rien qu'à voir le titre, vous préparez déjà votre pierre ou votre tomate pourrie à me lancer à la première occasion. Twilight, ou le sujet tabou chez toutes les ados prépubères de cette planète (celles qui, j'entends, vénèrent littéralement Mister Robert Pattinson premier du nom et prennent plaisir à lécher leurs posters en papier glacé qui couvrent leurs murs - erk). 

C'est que Twilight est l'une des sagas qui ont le plus marqué la dernière décennie (NDLR: rien ni personne ne surpassera pourtant le grand et magnifique Harry Potter. Qu'on se le dise.). En effet, le premier livre (oui, pour ceux qui n'étaient pas au courant, au départ, ce sont bien des livres) est sorti dans les librairies américaines en octobre 2005. Quant au dernier bouquin, il a fait sa sortie en août 2008. Les films ont tourné autour de ces dates, de manière plus condensée : le tout premier opus est sorti en novembre 2008 et la deuxième partie du chapitre 4 est parue en salles en novembre 2012. Bref, c'est une saga qui a marqué les esprits. 


Mais pourquoi diable est-elle tant rentrée dans l'univers commun ? 

Stephenie Meyer, l'auteur américaine bénie de la saga qui compte quatre tomes, a en effet été l'une des premières à relancer sur le marché d'aujourd'hui la mode des vampires et autres créatures nocturnes terrifiantes à se pisser dessus rien qu'en lisant. Bon ok, pas à ce point, parce que Twilight est d'abord et avant tout une histoire d'amour compliquée romanesque entre deux protagonistes que tout oppose faits l'un pour l'autre.

*reçoit la première tomate pourrie*

Bella Swan est une jeune fille brune, au teint terne, au regard éteint, à la personnalité effacée et sans le moindre goût vestimentaire. Elle a perdu l'usage de son sourire lors du divorce de ses parents, et tout spécialement lorsque sa mère surexcitée l'a emmenée vivre avec elle en Floride (état où, a priori, l'on pourrait croire qu'il fait bon vivre, avec du soleil, la plage, la mer, des fêtes TOUT CE QU'IL NOUS FAUT BORDEL - mais pas pour Bella, apparemment). Elle revient vivre à Forks, la ville où il pleut le plus aux Etats-Unis (comment plomber l'ambiance dès le départ) pour vivre chez son père, flic célibataire endurci à la moustache noire plus touffue que ses conversations. Là, elle retrouve Jacob, un ami d'enfance, jeune indien chaud comme la braise et aux cheveux d'ébène flottant dans le vent tandis qu'il chevauche sa moto jour et nuit (n'a-t-il rien d'autre à faire ?). Il s'avère en réalité être un loup-garou et puer le chien mouillé (intéressant retournement). 

*reçoit une tonne de tomates pourries*

Après quoi nous avons Edward Cullen, imposant vampire blafard et scintillant, aux traits figés comme de la glace et à la peau gelée. Il va à l'école depuis des dizaines d'années, repassant sans arrêt son bac autant de fois qu'il change de ville avec sa famille de vampires. Aussitôt attiré par (l'odeur de) Bella, il l'évite cependant, ne voulant pas la mordre (suis-je la seule à qui ce mot fait penser à un chien enragé ?). Personnellement, j'aurais été lui, je l'aurais mordue direct, mais là on aurait directement sauté au milieu du quatrième livre, donc ça aurait un peu raccourci le truc.

*ensevelie sous les tomates*

Bref, ce n'est pas le plus gai des tableaux. Mais le décor est posé, et l'histoire peut commencer. Autant avertir ceux qui ne l'ont pas encore lue : "l'histoire" s'arrête là. Le reste n'est que tergiversations et péripéties toujours plus inattendues et loufoques sur Edward, Bella, leur famille, leurs amis et leurs "aventures". C'est à un cheveu près de tomber dans la monotonie, mais de justesse, on évite le gouffre avec la publication du dernier tome, qui amène un peu de fraîcheur et d'action (enfin). 

Vivant un amour impossible, nos chers tourtereaux vont devoir surmonter toutes les difficultés du monde pour continuer de s'aimer. Au final, cette chère Stephenie n'a rien inventé du tout : les amours interdites et pleines de complications, on en a déjà vu des centaines, merci bien.

Bien sûr, les livres ont eu tellement de succès qu'il a fallu en faire des films. Belles répliques des bouquins, ils n'ont cependant pas pu s'empêcher (tout comme le dernier Harry Potter) de sortir un cinquième et ultime volet (après avoir coupé le quatrième tome en deux). Et oui, il y aura toujours des gens intelligents qui sauront comment soutirer de l'argent au petit peuple dans ce bas monde.

Toujours est-il qu'il fut un temps où j'ai (j'avoue tout) été fan de Twilight. J'ai lu tous les livres, vu tous les films... Team Jacob ou Team Edward ? était ma seule question fondamentale (non, j'exagère).

Et vous, plutôt Team Jacob ou Team Edward ?

Twilight a, malgré le ton un peu ridicule de son script, son histoire à tirer par les cheveux, ses rebondissements médiocres et ses acteurs moyens, fait un tabac dans des dizaines de pays du monde entier. Non sans raison. Je le classerais même, sans trop de regret, dans ma liste des films à voir une fois au moins dans sa vie (bon ok, elle en compte déjà 750 et est en fait une liste presque exhaustive de tous les films existants que je n'ai pas encore vus... mais l'intention y est, non ?). Autour d'un bol de pop-corn, avec de la pizza, des mouchoirs et une bande de copines dont la somme des âges ne dépasse pas la majorité...

Comme quoi on s'entiche vite de petites choses mièvres sans intérêt. Ca doit être dans notre nature.

You May Also Like

1 commentaires

  1. C'est juste un délice de te lire, j'adore ! Et bon choix de sujet. Risqué (prépare-toi à recevoir des menaces anonymes de toutes les CM2 de France) mais tellement vrai ;)

    RépondreSupprimer