Good Will Hunting

by - 17.11.14

Good Will Hunting (EN) - Will Hunting (FR)
Note : 5/5

Il faisait partie de ma wish-list de films à voir dans les plus brefs délais, et ce depuis quelques années (oui, ne cherchez pas... ma wish-list est malheureusement trop longue pour les brefs délais).

J'ai donc finalement regardé ce film qui a propulsé au rang de stars du grand écran le génial Matt Damon et le charismatique Ben Affleck. Le premier étant mon acteur préféré-de-tous-les-temps-je-l'aime-à-la-folie et le deuxième étant diablement attractif, le duo fait déjà ses preuves avant même d'avoir commencé le film. Ajoutez à ça le renommé Robin Williams (paix à son âme), et le casting est déjà vachement solide.

Psychologique et puissant, profond et poignant, il nous laisse sur les rotules (pour ne pas dire sur le c*l). Le personnage complexe de Matt Damon, le sus-nommé Will Hunting (pas très doué pour les titres originaux, Gus van Sant) est tout d'abord repéré par le professeur Gerald Lambeau (Stellan Skarsgard), qui intrigué par ses talents insoupsçonnés en mathématiques et psychologie - Will nettoie les couloirs de l'université MIT à Boston mais résout des équations impossibles -, l'emmène voir le professeur Sean Maguire (Robin Williams). Entre les deux protagonistes va se développer une relation de confiance méfiante et de complicité étrange, car Sean est profondément meurtri par le décès de sa femme, tandis que Will passe son temps à traîner dans les rues, se battre et boire, ignorant délibérément son haut potentiel et les gens qui gravitent autour de lui. Tous deux cachent des blessures anciennes, des cicatrices pas encore refermées... qui vont les lier au fil des séances.

Le décor simple et automnal du Boston des années 90 nous ramène quelques années en arrière (je venais à peine de naître muahaha). C'est brillant de réalité, autant dans les dialogues chaleureux et naturels, que dans le personnage de Will, interprété avec beaucoup de brio par Damon. Un chef-d'oeuvre qui décortique l'intelligence, l'importance de l'éducation, les relations humaines... A voir d'urgence (dans des plus brefs délais que moi) !

Je ne savais même pas que les maths pouvaient contenir ce genre de dessins...

You May Also Like

2 commentaires

  1. Merci beaucoup, c'est gentil! :)
    Oui je suis à l'université, dans un IUT plus précisément donc un peu plus d'encadrement. Je fais un dut infocom et c'est super intéressant, j'adore! Dans les IUT en général on mélange théorique et pratique (les stages mais aussi des challenges auxquels on participe, etc.) donc ça c'est cool. La question est assez large donc si tu en as une en particulier (ou plusieurs), n'hésites pas. J'ai été dans le même cas que toi et plus on a d'infos, mieux c'est ;)
    Bisous, bisous, C.

    RépondreSupprimer
  2. Ah d'accord! Je ne connais pas trop le système belge donc je pourrais pas te dire les différences. On a des cours magistraux où on est 120 (pas souvent) et des TD où on est une trentaine, comme une classe au lycée. Aucun de mes potes n'est dans la même université que moi, mais dès le premier jour je me suis fait des potes! Il suffit de poser une question à quelqu'un et direct t'engages la conversation, on était tous dans la même galère le premier jour haha :)
    Bisous, bisous, C.

    RépondreSupprimer