Le jour où la dinde fut mangée

by - 29.11.14

Ceux qui vivent dans les environs des Etats-Unis reconnaîtront sûrement cette allusion dans le titre. Pour ceux chez qui ça n'a pas encore fait tilt, je veux bien sûr parler de Thanksgiving (suivi accessoirement par le Black Friday), cérémonie américaine pour le moins connue.

Thanksgiving, c'est quoi ce bins ?

Minute culture : le premier Thanksgiving fut célébré au début du 17e siècle par les colons occupant Plymouth, Massachussetts, la toute première colonie des pèlerins anglais. Les indiens ayant aidé la colonie à survivre à l'hiver, celle-ci organisa un grand festin pour les remercier. Depuis, tous les ans, les Etats-Unis organisent de grands festins et passent un moment en famille.

Bien que cette fête soit donc exclusivement américaine, il est toujours bon de le leur rappeler - beaucoup d'entre eux oublient que non, l'Europe ne célèbre pas Thanksgiving puisque ça s'est déroulé aux USA nondidju.

Aujourd'hui, Thanksgiving consiste essentiellement à se bourrer la panse de dinde dont la panse a elle-même été bourrée auparavant. L'occasion de déguster tout un tas de plats hivernaux (plus il y a de plats mieux c'est) : haricots à la sauce champignon et aux oignons, airelles, purée, sauce de viande, dinde, tarte au potiron, tarte au pudding, etc, etc. De quoi bien se goinfrer ! C'est à peu près le seul jour de l'année où vous pouvez manger comme un ogre sans que personne ne vous juge (quoique, on est aux Etats-Unis, vous pouvez donc pratiquement faire ça toute l'année...)

Pour ceux qui aiment honorer l'histoire et être sympa, c'est aussi l'occasion de remercier. Merci pour ce qu'on a, merci à ses proches d'être là pour nous, merci pour la vie chanceuse qu'on mène...
Non appliqué dans toutes les familles cependant... C'est du vécu.

Néanmoins, après tous ces beaux moments en famille, les mercis, la bonne nourriture, le match de football qui réunit tout le monde devant le petit écran (les Seahawks sont les meilleurs !), commence officiellement le Black Friday.

Encore une minute culture : le Black Friday est une journée de soldes monstrueuses offertes par les magasins. Les gens s'y ruent dès l'aube - cette année, certains d'entre eux ouvraient même la veille à 17h pour éviter les morts qu'ils ont eu les années précédentes parce qu'il y avait trop de monde en même temps. On saute sur les occasions des télévisions écran plasma qui perdent 80% de leur prix d'origine, ou les paires de chaussures à 20$ "1 achetée 1 offerte" (non promis je n'ai même pas craqué sur cette offre-là !).

Moins de douze heures donc après les ondes de gentillesse et de gratitude qu'envoie Thanksgiving, ces mêmes américains se battent à mains nues pour les super soldes - parce qu'on ne possède pas déjà assez de trucs. Ils usent leurs chaussures jusqu'à la semelle dans mille et un magasins histoire d'acheter à l'avance et pas cher des cadeaux de Noël pour tout un tas de gens qu'ils ne sont même pas sûrs de supporter.

Et le lendemain, les médias se délectent des désastres et horreurs que la Black Friday aurait offert cette année. Oh, des files de deux heures devant Macy's à New York à quatre heures du matin sous la neige ? Génial ! Pas de mort cette année ? Dommage ! Des gens qui protestent dans un centre commercial contre la société d'hyper-consommation que propose ce fameux Black Friday ? Croustillant !

Accurate

Ayant moi-même participé aux deux géants clichés de la société américaine actuelle, je dois avouer que c'était tout de même fort sympathique. Un Thanksgiving plutôt calme, loin des clichés de la famille extensible, une table pour cinquante et dix-huit dindes... Mais ce fut quand même fort agréable. Quant au Black Friday, j'ai glorieusement résisté à l'achat de chaussures ou autres vêtements pour ma collection personnelle, et ai préféré me consacrer au Christmas Shopping (tout est pas cher, youhou !). Car oui, encore une dernière info : à la minute où Thanksgiving est derrière eux, les Américains commencent à décorer pour Noël et à compléter leur liste de cadeaux. J-25 !

You May Also Like

0 commentaires