Vendre son blog, donc son âme ?

by - 11.1.15

J'ai un petit coup de gueule à passer (ça me rappelle les paroles d'une chanson d'Eurokids tiens). Comme beaucoup d'entre vous l'auront noté, on voit fleurir sur la toile de plus en plus de blogs, de bloggeuses et bloggeurs tout guillerets à l'idée de se créer un univers, un espace à eux, et d'y raconter ce qui leur passe par la tête. Jusque là, rien à redire : libre à chacun de raconter ce que bon lui semble. Associé à la popularité du blogging pour le moment, l'on voit cependant apparaître des articles "How to". Ecrits par des soit-disant maîtres dans l'art de blogger, ils nous conseillent et nous dirigent sur "comment augmenter tes visites sur ton blog" ou "comment devenir un blog star en un mois" ou encore "comment être plus connu grâce à son blog".

Personnellement, ce genre d'articles à la Maître Jedi (ou plutôt Maître Sith) commence à m'aller un peu loin. Selon moi, les bloggeurs, les nouveaux comme les anciens, ont tendance à perdre de vue le motto du blogging : écrire, pour le plaisir de partager. Bien sûr, on écrit pour être lu. Alors rien de mal à vouloir accrocher quelques lecteurs au passage, à tenter d'augmenter son audimat parce que personne ne lit ce que vous tentez désespérément de partager au monde. Mais il y a là une grande différence avec ces soit-disant recettes toutes faites qui vous mèneront en haut de la pile en un clin d'oeil. Et d'ailleurs, veut-on vraiment y être, en haut de cette pile ? Finir par publier plus d'articles affiliés à des marques qui font leur pub que d'articles qui vous tiennent vraiment à coeur ? S'exhiber dans ces nouvelles opportunités de voyage, photoshoot et autres cadeaux offerts par des sponsors avides de nouveaux lecteurs qu'ils pourront piéger de pub.

Seuls quelques bloggeurs résistent encore et toujours à l'envahisseur du blogging "industriel", comme j'aime l'appeler. Tombé sous l'emprise du marketing comme beaucoup d'autres choses avant lui, le blogging n'est plus ce qu'il était à son commencement. La communauté de lecteurs et auteurs ravis de pouvoir partager et discuter aisément grâce à la toile n'est plus qu'une jungle peuplée de tigres et de serpents voulant à tout pris manger les autres pour parvenir au sommet.

image trouvée sur weheartit
Je n'ai rien contre une petite pub ou deux, surtout si elle cible l'audimat et colle avec le thème du blog (je pense particulièrement à Anne de Anne&Dubndidu, qui est restée très fidèle à elle-même depuis le commencement de son blog en 2009. Accro au running, à la mode et à la papote, elle ne tombe cependant pas dans les posts uniquement destinés à déposer des marques, et ne toise pas ses lecteurs d'un oeil hautain. Elle continue de dialoguer, de proposer des conseils sport malins et d'exprimer sa pensée, toute en simplicité, et ce depuis déjà 5 ans ! Chapeau Anne :P). Mais trop, c'est trop, et certaines bloggeuses ne sont même plus là pour partager, elles ne sont qu'une image froide et finalement se rapprochent de ces stars de magazines. Finalement, retour à la case départ. Alors que les bloggeuses étaient au commencement des filles comme tout le monde, des filles comme nous, à qui on pouvait s'affilier, avec qui on pouvait parler, contrairement aux célébrités trop lointaines, trop inaccessibles. Beaucoup des bloggeuses sont devenues tout aussi inaccessibles que ces stars pailletées mais vides...

Le blogging saura-t-il tout de même rester un peu fidèle à ses racines, à ce qu'il était auparavant ? Ecrire, pour être lu oui mais pour le plaisir de partager avec ses lecteurs !

You May Also Like

1 commentaires

  1. Je suis totalement d'accord avec toi, ce problème arrive à un point ou certaines/certains ouvrent un blog pour la monétisation, parle de marque qu'ils/qu'elles n'ont jamais tester et vont jusqu'à demander à des bloggeuses/bloggers comment monétiser son blog alors que ça fait deux jours qu'il est en ligne. Le bon vieux temps ça manque par ici !
    En tout cas, très beau coup de gueule partagé !

    RépondreSupprimer