Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

by - 22.6.17


Un nouvel opus de Pirates des Caraïbes, et me voilà de retour dans les salles (j'ai de moins en moins l'occasion d'y aller). Malgré des critiques mitigées, mon frère et moi, accros aux trois premiers films, mais ayant nettement moins aimé le quatrième, nous sommes laissés séduire. 



Finalement, il n'est pas si mauvais ! me voilà à dire en sortant du ciné. Dans l'ensemble, le cinquième  film de la saga tient le pari, du début à la fin. On reste doucement envoûtés par la belle Carina et le jeune fils de Will, Henry, et quelques bonnes surprises ont agrémenté le scénario. Jack est toujours fidèle à lui-même bien que son personnage pourtant plein de surprises commence à épuiser ses ressources. On va subrepticement puiser dans son passé, pour notre plus grand bonheur. Enfin le retour impromptu de certains personnages est vraiment bienvenu et apporte sa touche de rire et d'émotions. Pour se détendre après un blocus, et replonger une fois de plus dans l'univers que nous aimons tant finalement, Joachim Rønning et Espen Sandberg se sont plutôt bien débrouillés.



Par contre, les batailles sur les mers se répètent dans tous les films et celles-ci semblent avoir été uniquement survolées. Le personnage de Salazar n'est pas aussi profond, recherché et cruel que les autres (je pense à Lord Beckett, le meilleur selon moi ; ou Davy Jones, pas mal non plus), ce qui me laisse un peu sur ma faim niveau "méchants". Quelques dialogues un peu laborieux et des blagues pas du tout au même niveau que celles des premiers opus viennent également ternir mon avis. De plus, quelques pirouettes et autres étincelles magiques sonnent faux, à la limite du ridicule. 



Du bon comme du mauvais donc pour ce nouveau Pirates des Caraïbes. Il n'y a rien à faire : toutes les sagas s'épuisent. Néanmoins, à voir si comme moi vous aimez l'univers et que vous ne vous lassez jamais de Jack et sa terrible bande, malgré tous vos efforts... ;) 

-- Spoiler --

Une fin ouverte ? C'est la question que je me suis posée après avoir vu la scène post-générique, plutôt étrange ! Une silhouette de Davy Jones qui s'introduit dans la chambre de Will pour ne rien lui faire ? Cela soulève bien des questions ! Une part de moi frétille à l'idée de ré-embarquer sur le Black Pearl, l'autre se raisonne en se disant que c'est bien assez comme ça, et que le film tout entier semble avoir finalement choisi de fermer la dernière page du livre...

You May Also Like

0 commentaires